Chirurgie réparatrice : comment masquer des cicatrices ?

Publié le : 25 mars 20214 mins de lecture

Il est vrai que son bien-être commence par une réconciliation avec ses défauts. Seulement, ce dire se révèle être un obstacle énorme pour certains sujets, surtout si ces derniers s’avèrent être victimes d’accident et qu’ils présentent certaines lésions cutanées. Un fait qui justifie davantage la nécessité d’une opération chirurgicale. Une réparation qui fera en sorte de parachever une reconstruction physique, mais surtout morale d’une personne donnée.

Comment se présente une cicatrice ?

Avec une peau naturellement régénératrice, certaines marques auront tendance à disparaitre plus facilement, sans faire appel à une chirurgie réparatrice de cicatrice comparée à d’autres. En matière de médecine, ce type de lésion porte le nom de cicatrices blanches ou plates. Dans d’autres cas, lorsque les blessures pénètrent le derme, le processus de régénération se trouve perturbé à cause de l’intrusion d’un corps étranger (virus, bactérie, etc.) dans cette couche cutanée. Sinon, il peut s’agir d’une cicatrice hypertrophique ou d’une chéloïde, survenue suite à une brulure. Elles se manifestent à travers des enflements ou des étirements d’une cicatrice déjà préexistante. 

Les différentes manières de procéder à une chirurgie plastique reconstructrice

Il est su qu’une chirurgie ne peut, à priori, reconstruire la zone endommagée d’une manière absolue. Cependant, il existe des cas où une chirurgie réparatrice de cicatrice dépasse le résultat tant attendu. Toutefois, elle ne réussit qu’à estomper partiellement les dégâts d’une mauvaise expérience. Ainsi, il est possible de la rectifier ou d’y apporter quelques changements jusqu’à une totale satisfaction de la personne donnée. Sinon, il est également envisageable d’avoir recours à l’application de certaines crèmes réparatrices, afin de compenser (d’une manière douce) une chirurgie réparatrice de cicatrice non aboutie. Malheureusement, certaines cicatrices s’avèrent compliquées à traiter, et ne peuvent totalement disparaitre. Ainsi, une chirurgie réparatrice de cicatrice n’a pas pour but d’assurer l’effacement total des blessures, brulures, contusions, etc. Elle a surtout pour objectif de faire gagner l’accidenté en confiance.

Une chirurgie reconstructrice à quel prix et pour quel résultat

Malheureusement, il faudrait attendre la cicatrisation totale d’une lésion pour avoir idée de l’ampleur de celle-ci. Un processus qui peut s’étendre jusqu’à 1 an. Le résultat de la chirurgie réparatrice de cicatrice, quant à elle, est imminent (6 mois maximum). Malheureusement, ce type de chirurgie ne peut être remboursé par l’assurance maladie. De plus, elle exhorte un fort moyen pécuniaire, pour un minimum de 4000 €. Toutefois, certaines personnes font appel à des financements participatifs ou à des crédits pour chirurgie esthétique pour financer leur bien-être.