Découvrir les techniques classiques de greffe de cheveux

Greffe de cheveux

Publié le : 31 mai 20227 mins de lecture

Une greffe de cheveux est une intervention qui donne d’excellents résultats, à condition de choisir la bonne technique. Les deux principales techniques sont la FUE et la technique de la bandelette. Les critères de choix d’une technique particulière reposent sur un faisceau d’arguments que nous expliquons dans cet article.

1ère étape : le prélèvement de cheveux

Le chirurgien prélève une bande de cuir chevelu au niveau de la couronne de 1 à 2 cm, dont la longueur peut aller d’une oreille à l’autre jusqu’à 20 cm.

2ème étape : coupe de la microgreffe de cheveux

Cette bande de cheveux est découpée en petits fragments contenant chacun un à trois cheveux : ce sont les microgreffes de cheveux.

3ème étape : implantation de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux est ensuite implantée dans la zone de calvitie en pratiquant de petites entailles au scalpel dans le cuir chevelu. La réimplantation de chaque microgreffe de cheveux se fait selon l’axe naturel d’implantation des cheveux, pour un résultat naturel. La calvitie est ensuite comblée.

Nouvelle technique de microgreffe de cheveux : l’extraction folliculaire FUE

La FUE est la technique de greffe de cheveux la plus récente. C’est une des techniques utilisées par emrahcinik.com. Elle prélève directement l’unité folliculaire, c’est-à-dire la microgreffe, sans enlever de bandelette, et donc sans cicatrice.

Prélèvement pour la FUE : greffe de cheveux par extraction folliculaire FUE

Le chirurgien prélève les microgreffes une à une à l’aide d’un poinçon présenté ci-contre, dont le diamètre varie de 0,9 à 1 mm. Les microgreffes sont prélevées dans la zone de la couronne, à sa partie postérieure, car les cheveux y sont permanents. L’intervention est donc beaucoup plus longue car les greffons sont prélevés un par un. La conséquence est un coût supplémentaire pour le patient.

L’injecteur de Choi

Ce nouveau système de prélèvement et de retrait des greffons permet de prélever et d’implanter les microgreffes de manière extrêmement naturelle, sans laisser la moindre cicatrice visible. C’est la technique de choix aujourd’hui.

Implantation des microgreffes

Chaque greffe de cheveux est ensuite implantée dans la zone de calvitie en pratiquant de petites entailles au scalpel dans le cuir chevelu. La réimplantation de chaque microgreffe de cheveux se fait selon l’axe naturel d’implantation des cheveux, pour un résultat naturel. La calvitie est ensuite comblée.

Comment se présente la cicatrice du prélèvement ?

Technique de la bandelette : Dans le cas de la technique de la bandelette, la cicatrice est horizontale, sur la face postérieure du crâne. La cicatrice est belle, à condition de respecter les règles de suture chirurgicale bien connues du chirurgien plasticien. Souvent, la cicatrice est présentée comme un argument pour décrier la technique de la bandelette.

La technique d’extraction folliculaire ne laisse aucune cicatrice visible. Cependant, il existe toujours un risque de créer des « trous » par lésion des follicules adjacents aux greffons prélevés, lors de la prise micro-greffe par micro-greffe. L’injecteur de Choi réduit ce risque par son calibre extrêmement fin.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la FUE?

L’avantage mis en avant par les promoteurs de la FUE est l’absence de la longue cicatrice de prélèvement que l’on retrouve lors de la technique de la bandelette. Mais il y a également des inconvénients, que voici :

  • Nécessité de raser la zone de prélèvement pour pouvoir retirer facilement les cheveux tout en respectant l’orientation de leur implantation.
  • Risque important de couper les bulbes des follicules pileux adjacents à ceux qui sont prélevés : une légère variation d’angulation dans le prélèvement en est la cause. Il en résulte de petites zones d’alopécie, liées à la FUE des multitudes de cicatrices de 1 mm, visibles lorsque le prélèvement est important. Ces nombreuses cicatrices fibreuses dures provoquent une diminution de l’élasticité du cuir chevelu, ce qui peut compromettre les autres séances de FUE.
  • Des interventions très longues (plus de 4 heures), pour des quantités modérées de microgreffes (300 en moyenne) faible rendement de l’intervention, car la durée ne permet pas d’apporter plus de 300 microgreffes. Plusieurs séances seront nécessaires pour couvrir une calvitie étendue.
  • Coût élevé du comblement de la calvitie en raison de la fréquence des séances et de leur durée.

Pourquoi la FUE a-t-elle des détracteurs?

Les détracteurs de la FUE mettent en avant sa très longue durée, son coût très élevé, et les multiples cicatrices qui affectent le cuir chevelu lors du comblement de calvities importantes. Les contraintes de la FUE sont vraies, mais ne doivent pas faire abandonner la technique. Au contraire, cette technique a de très bonnes indications qui sont essentielles :

  • la calvitie modérée : petits golfes temporaux tonsurés, faible avancée de la ligne antérieure des cheveux
  • les petites zones : sourcils, moustaches, brûlures ….

Quelle est la meilleure technique de greffe de cheveux : bandelette ou FUE ?

Il n’y a pas de meilleure technique dans l’absolu. Chaque technique a ses indications. Pour comprendre, oubliez tous les partis pris que vous verrez dans la presse ou sur les sites internet commerciaux qui prônent leur technique unique ! En fonction de la demande de chaque patient, une technique est préférable à une autre. Le patient fera son choix en fonction d’une grille :

  • petite calvitie : FUE
  • calvitie importante, mais désir de correction en 1 ou 2 séances maximum : bandelette
  • calvitie étendue, mais accord du patient pour plus de 2 séances : FUE
  • cheveux portés courts : FUE
  • bonne flexibilité du cuir chevelu et calvitie sévère : bandelette

La bonne technique de greffe de cheveux résulte donc d’un ensemble d’arguments, et d’un choix éclairé du patient, après explication des avantages et inconvénients de chaque technique.